7 techniques naturelles pour déclencher les contractions
Photo by Alex Hockett

7 techniques naturelles pour déclencher les contractions

Quand la 37ème semaine de grossesse est révolue, c’est le moment où le bébé est considéré complètement mature. Puisqu’on est fatiguées et qu’on veut éviter de déclencher les contractions médicalement, on attend et on doute…

Souvent aussi il faut reprendre une activité sportive (celle qu’on peut avec le ventre qu’on a…).


Cependant, il faut savoir que 30% des femmes nullipares (dont c’est la première grossesse) dépassent le terme de 41 semaines avant que leurs contractions se déclenchent naturellement. Le déclenchement médicalisé doit être obligatoire seulement s’il y a une dépassement de 42 semaines et 6 jours.


Voici donc quelques techniques pour déclencher les contractions (certaines s’appuyant sur des recherches scientifiques qui les valident). Cependant, il faut absolument prendre l’avis de votre gynéco avant de les envisager !

1- Manger au moins 6 dattes par jour

Les dattes sont des fruits extraordinaires et pleins de ressources, ils contiennent beaucoup de vitamines dont la B1, B2, B3, B6, C mais aussi beaucoup de minéraux Cuivre, Phosphore, Calcium, Magnésium, Sodium, Potassium, Zinc et Fer.

Les dattes contiennent aussi une quantité importante de sucre très bien assimilé par le corps qui donne un regain d’énergie pendant l’accouchement.

Ils peuvent être un allié incontournable pour l’accouchement.

Selon une étude publiée dans le journal “Journal of Obstetrics and Gynaecology” en 2017, la consommation de dattes pendant les 4 dernières semaines de grossesse écourterait le temps du travail et donnerait lieu à moins d’interventions médicales (injection ocytocine) pour augmenter le travail.

Vous pouvez aussi les consommer sous forme de miel de dattes pour napper vos crêpes, vos baghrirs ou encore sucrer votre thé

2- Tirer le lait ou stimulez vos seins

Photo by Charles ??

On est bien d’accord qu’à ce stade, la plupart des femmes n’ont pas encore de lait à tirer. Toutefois, il semblerait qu’utiliser un tire-lait augmente la production de l’ocytocine dans le corps, ce qui favoriserait aiderait les contractions à se déclencher.

Pour le moment, cette technique n’est pas beaucoup documentée et il y a peu d’études scientifiques à ce sujet. Mais elle est beaucoup utilisée par les sages femmes ou dans certaines cliniques.

3- Marcher, monter les escaliers, faire du ballon, faire le grand ménage

D’après une étude parue en 2000, les femmes ayant pratiqué 20min d’exercices, au moins 3 fois par semaines durant les deux premiers trimestres de grossesse présentent plus de chances d’accoucher par les voies naturelles que les autres. Les activités pratiquées sont essentiellement des activités douces comme l’aérobic ou la marche.

A la fin des 37 semaines, vous pouvez faire des exercices plus soutenus pour aider le col à s’effacer ou à s’ouvrir.

Pour ma part, le ballon acheté m’as surtout permis de détendre mon dos quand il était trop douloureux à la fin de grossesse (en appuyant le dos sur le ballon et en laissant tomber la tête et les bras à l’envers.. ATTENTION A NE PAS SE FAIRE MAL !). Il me sert encore aujourd’hui pour endormir ma petite fille 🙂

4- Méthode dite à l’italienne … (faire l’amour)

Détendez-vous, prenez un bon bain et faites l’amour ; le sperme contient de la prostaglandine, qui, lorsqu’elle est proche du col aide ce dernier à devenir plus fin afin de se préparer à faire sortir le bébé, et ainsi de déclencher les contractions.

Attention cependant à ne pas percer ou fissurer prématurément la poche des eaux… faites l’amour avec douceur 🙂

5- Msakhen (مساخن)

Msakhen sont un mélange d’épices typiquement marocain qui a plusieurs bénéfices. Utilisé dans les traditions marocaines pour booster la fécondité, il ne faut pas en consommer pendant la grossesse au risque de provoquer une fausse couche. Mais une fois le fœtus mature et que les contractions tardent à venir naturellement (après la 41ème semaine), on peut l’utiliser pour faire venir les contractions.

Ce mélange d’épices est constitué de : Menthe, pouliot, Anis, Curcuma, Mille, Garance, Fenugrec, Romarin, Thym, Cannelle, Noix de Muscade, Clou de girofle, Poivre, Gingembre, Fleur de grenade, Lavande, Macis.

D’habitude, on ajoute lemsakhen dans la rfissa (الرفيسة), dans le msemmen m3ammar ou dans une soupe (soupe aux escargots)…

Une fois consommé, combiner avec un bain chaud, un hammam ou une douche bien chaude.

6- Etiopathie ou ostéopathie

Image parRolf Montag

L’ostéopathie ou l’étiopathie permettent de se focaliser sur les éléments de blocage. Le bébé n’exerce pas assez de pression sur le col car il est mal engagé dans le bassin . Ils peuvent alors effectuer des manipulations pour détendre les muscles et les structures tendineuses et ligamentaires. Cela afin de libérer de la place pour que le bébé puisse se positionner correctement.

7- Acupuncture

Image parVIN JD

L’acupuncture peut permettre de stimuler l’utérus, faire descendre le bébé et assouplir le col.

Conclusion

D’autres techniques comme le décollement des membranes, le déclenchement médicamenteux et autre existent. Pour en savoir plus, suivez ce lien

Enfin, il ne sert à rien de stresser, le mot clef est détente… Il ne sert à rien de vouloir presser les choses. Le bébé arrivera quand il sera prêt. Et s’il tarde un peu trop, il y a toujours les techniques médicales traditionnelles.

Références

Date fruit consumption at term: Effect on length of gestation, labour and delivery

EFFECTS OF DATES FRUIT (PHOENIX DACTYLIFERAL.) IN THE FEMALE REPRODUCTIVE PROCESS

Exercise During Pregnancy and Type of Delivery in Nulliparae

Un ostéopathe peut-il déclencher un accouchement ?

12 techniques de déclenchement naturel validées par la science

Salwa Halwa

Jeune maman d'une petite pupuce adorable. Je veux partager avec vous mes peurs, mes coups de gueule, mes angoisses, mes bonheurs et mes astuces

Laisser un commentaire

Fermer le menu